ALERTE – Bilan provisoire de la marche pacifique dispersée à Bukavu !

Bukavu, le 31 Juillet 2017 – Le bilan provisoire de la marche pacifique initiée par le mouvement citoyen (LUCHA) dispersée à Bukavu serait de six (6) personnes interpellées dont Kane Bulindi de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), cinq (5) blessées par balles dont Hypocrate Marume, et le Président de la Société Civile. Ce bilan est rapporté par des sources indépendantes de la Société civile de Bukavu qui continue de documenter les violations des droits de l’homme autour de cette manifestation pacifique.

SYC

ALERTE – Marche pacifique dispersée à Butembo, Beni et Bukavu, des interpellations des manifestants signalées !

Goma, le 31 Juillet 2017 – La marche pacifique annoncée par le mouvement citoyen “Lutte pour le Changement” (LUCHA) pour revendiquer la publication urgente du calendrier électoral réaliste par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) vient d’être dispersée ce matin dans certaines villes de la RD Congo. C’est le cas de Butembo, Beni (Nord-Kivu) et Bukavu (Sud-Kivu).

A Butembo par exemple, des sources locales ont indiqué l’interpellation de 11 personnes devant le Bureau de la CENI. Certaines parmi elles seraient même brutalisées par les forces de l’ordre. Des magasins n’ont pas ouverts, des policiers sont déployés dans tous les coins stratégiques de la ville.

A Beni, c’est environs 8 manifestants qui ont été interpellés alors qu’ils marchaient pacifiquement.

A Bukavu, des manifestants qui attendaient le début de la marche au niveau de la Place du 24 ont été dispersés à coups des gaz lacrymogènes. Face à la détermination de la population à revendiquer leurs droits, il est signalé présentement les crépitements des balles.

A Baraka/Fizi, un meeting populaire du Rassemblement de l’Opposition est prévu à 13 heures locales. Il s’observe déjà un déploiement massif des éléments de la Police et des FARDC. Pareille pour Uvira où il est annoncé une rencontres des membres de l’UDPS à 14 heures. Entre-temps, les activités se déroulent timidement.

A Goma, La LUCHA indique qu’il y a eu des interpellations d’une vingtaine de manifestants à Katindo après des tirs nourris de gaz lacrymogènes.

A Kinshasa, Bunia, Oicha, … tous les coins stratégiques sont occupés par les policiers.

Cette marche pacifique initiée par la LUCHA est soutenue par plusieurs partis politiques de l’Opposition politique congolaise pour exiger la publication du calendrier électoral conformément à l’accord politique du 31 Décembre 2016.

SYC

 

RDC : Toute interdiction et répression d’une manifestation pacifique est une atteinte aux droits fondamentaux

Kinshasa, le 31 Juillet 2017 – L’organisation d’une manifestation ou réunion publique pacifique ne peut pas donner lieu à une arrestation ou une détention. Il en est aussi de la participation. Car, l’exercice d’un Droit ou d’une liberté garanti par la constitution ou la loi ne peut pas constituer une infraction. L’exception fait d’un exercice qui, à son tour, porte atteinte au Droit des autres.

” Tous les cas d’interdiction, de répression, d’arrestations suivies de condamnations enregistrés ces derniers temps dans notre pays constituent des abus inacceptables. Ils constituent des atteintes graves à l’exercice des droits fondamentaux garantis aux citoyens punies par l’article 180 du code pénal congolais. Les auteurs de ces actes doivent être traînés en Justice et dénoncés publiquement”, a indiqué Me Georges Kapiamba, Président de l’ACAJ.

SYC