RDC : Le CIDDHOPE appelle à l’ouverture des enquêtes sur les récents cas de meurtre et tentative de meurtre au sud de LUBERO 

Lubero, le 30 septembre 2017 – Le CIDDHOPE demande au commandant de 3401ième Régiment et le Chef du Parquet Militaire Détaché de KANYABAYONGA basé au sud du territoire de LUBERO, d’agir à l’unissons en vue non seulement déférer le militaire présumé  auteur de crime devant la justice mais aussi de mener des enquêtes promptes, impartiales et indépendantes devant conduire à l’arrestation des présumés auteurs de meurtre et tentative de meurtre contre le motard et le militaire.

En date du 27 septembre 2017, non loin du village de TALIHA, situé à côte ouest du Lac Edouard, groupement MUSINDI, chefferie des BATANGI, au sud du territoire de LUBERO,  certains éléments des FARDC ont tiré sur  une pirogue à bord de laquelle se trouvaient des pêcheurs qui revenaient du Lac. A la même occasion, l’un des pêcheurs a reçu un coup de balle dans la poitrine de sa partie du corps et a succombé sur le champ. Par la suite, les collègues de la victime ont été contraints d’amener le corps dans le village de KISERERA  où elle a été mise enterré pendant les heures vespérales.

Subséquemment au meurtre crapuleux  de pauvre pêcheur, la situation est restée tendue dans le village de TALIHA et d’autres villages voisins. Ce matin, les activités scolaires et économiques ont repris timidement dans cette zone.

Contacté le commandant des FARDC dans la zone à ce sujet, il a dit au CIDDHOPE que les éléments militaires ont confondu les pêcheurs aux miliciens MAI MAI et que l’auteur est déjà aux arrêts avant de promettre son transfert à son hiérarchie.

En date du 28 septembre 2017, vers 5 heures, à l’Est du village de KIKUVO, groupement MUSINDI, au sud du territoire de LUBERO, 1 motard et 2 éléments FARDC qui étaient à bord d’une moto alors qu’il se dirigeaient dans leur position à la barrière de KAMUTOBE en provenance de KIKUVO – sont tombés dans une embuscade tendue par 3 hommes armés jusque là non encore identifiés par les CIDDHOPE.

Pendant ce temps, le motard a reçu des balles et succombé sur le champ, l’un de ces militaires a été grièvement blessé et son arme en feu emporté par les malfrats. Le militaire a été dépêché à une structure militaire où il poursuit les soins médicaux.

Eu égard à ce qui précède,  le CIDDHOPE demande au Commandant de 3401ème Régiment et le Chef du Parquet Militaire Détaché de KANYABAYONGA basé au sud du territoire de LUBERO, d’agir pour faire éclater la vérité et rendre justice.

SYC  

RDC : JUSTICIA salue la mise en place du mécanisme spécial de protection DDH par les députés européens

Lubumbashi, le 28 septembre 2017 – JUSTICIA Asbl a, dans un communiqué officiel, salué la mise en place d’un mécanisme spécial de protection en faveur des défenseurs des droits humains et des pro-démocraties évoluant dans le contexte difficile comme celui que traverse la Rdc. Elle affirme suivre avec une attention soutenue les activités qui se sont tenues au siège du parlement européen à Bruxelles sur la situation des droits humains en République Démocratique du Congo.

Ce mécanisme consiste à apporter un soutien politique et diplomatique aux défenseurs des droits de l’homme et pro-démocratie. C’est ainsi que 20 députés européens viennent d’accepter de parrainer 20 défenseurs des droits de l’homme et des pro-démocraties à travers toute la république.

Il convient de relever qu’à l’approche du 31/12/2017, échéance fixée par les accords politiques dits de la saint sylvestre pour l’organisation des élections en République Démocratique du Congo et au regard de la montée de tension due au manque de volonté politique pour l’organisation de ces élections, les défenseurs des droits de l’homme, les journalistes indépendants et les activistes pro-démocratie risquent d’être la cible particulière des services de sécurité.

Tout en espérant que ce nouveau mécanisme permettra d’améliorer la protection des défenseurs des droits de l’homme en danger, JUSTICIA Asbl encourage en plus, les partenaires de la Rdc et les institutions internationales à imposer des sanctions ciblées contre les autorités judiciaires, politiques, militaires et sécuritaires qui s’illustrent dans des violations des droits de l’homme et des droits des défenseurs des droits de l’homme.

Elle conseille et encourage, par ailleurs les autorités congolaises à ne ménager aucun effort pour améliorer la protection des droits de l’homme garantis par la constitution, et spécifiquement les droits et libertés publiques reconnus aux citoyens en rapport avec le processus électoral.

SYC

RDC : 20 eurodéputés parrainent 20 défenseurs congolais dans leur combat pour les droits humains et la démocratie

Bruxelles, 26 septembre 2017 – Une conférence de presse s’est tenue aujourd‘hui au Parlement européen pour lancer une initiative originale : 20 eurodéputés ont accepté de parrainer 20 défenseurs des droits humains congolais en danger afin de leur apporter une meilleure protection dans leur combat pour les droits humains et la démocratie.

Alors que la République démocratique du Congo (RDC) est en proie à de nombreuses tensions dans la perspective de la tenue des élections présidentielle et générale, les activistes de la société civile sont inquiétés pour leur combat en faveur de la démocratie, de l’alternance politique et la défense des droits humains.

Nos organisations soutiennent – ou ont élaboré avec des parlementaires européens engagés et de tous bords politiques – un mécanisme de parrainages des défenseurs des droits humains en danger par des eurodéputés. Issus de 20 organisations de défense des droits humains et de mouvement citoyens, les activistes menacés pourront compter sur la mobilisation de leur parrains eurodéputés pour informer, alerter et mobiliser la communauté internationale sur leur sort et agir en leur faveur.

« L’objectif de ce nouveau mécanisme est de permettre aux activistes de la société civile d’être mieux protégés en cette période de violence politique. Des dizaines d’activistes en RDC sont arrêtés, harcelés et emprisonnés arbitrairement pour exiger que leur droit à choisir librement leur dirigeant soit respecter. Nous ne voulons pas encore une fois que notre vote soit volé par nos dirigeants», a déclaré Floribert Nzuluni du mouvement citoyen Filimbi.

Ce mécanisme a vocation à mobiliser plus d’eurodéputés pour protéger plus de militants de la société civile en RDC. Il pourra également se mobiliser sur d’autres crises dans le monde.

« Les parlementaires européens démontrent encore une fois leur solidarité et leur soutien à la société civile congolaise qui se bat pour la démocratisation en RDC. Protéger les défenseurs des droits humains et les activistes des mouvements citoyens constitue en RDC, en Afrique et partout dans le monde une condition essentielle à l’émergence de l’expression démocratique. Protéger les droits humains est une condition essentielle pour faire progresser la démocratie à travers le monde » a déclaré Paul Nsapu, secrétaire général adjoint de la FIDH.

Listes des députés européens parrains et des organisations parrainées :

M. Gianni PITTELLA
Mme Maria ARENA
M. Pier Antonio PANZERI
Mme Elena VALENCIANO
Mme Soraya POST
M. Norbert NEUSER
M. Philippe LAMBERTS
Mme Heidi HAUTALA
Mme Barbara LOCHBIHLER
M. Claude ROLIN
M. Louis MICHEL
M. Javier NART
Mme Marie-Christine VERGIAT
M. Helmut SCHOLZ
Mme Lola SÁNCHEZ CALDENTEY
M. Charles GOERENS
Mme Patricia LALONDE

Liste d’organisations parrainées / Sponsored organisations

FILIMBI
ASADHO-National
JUSTICIA-Lubumbashi
PROTECTION ENFANTS/SIDA-Kinshasa
LUCHA-Goma
COMPTE A REBOURS-Kinshasa
IL EST TEMPS-Kinshasa
PARLEMENT DEBOUT DE FURU-Butembo
Agir pour les Élections Transparentes et Apaisées (AETA)- Kinshasa
Nouvelle Société Civile Congolaise (NSCC)-Kinshasa
Congolese international Congres (CIC)-Kinshasa
Institut pour la Démocratie, la Gouvernance, la Paix et le développement en Afrique/(IDGPA) – Kinshasa
Journal/Tempête des tropiques
Radio KASAI horizon
Journal/Les Points saillants Plus – Kinshasa
Journaliste CC News
Journal indépendant – Toko Mi Wapi
Journaliste indépendante
Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ)