Beni devrait être pacifié avant les élections

Beni

L’Organisation de Défense des Droits de l’Homme Convention Pour le Respect des Droits de l’Homme  « CRDH » en sigle, plaide pour la pacification de Beni Ville et Territoire avant la tenue des élections prochaines.

Depuis le 02 Octobre 2014, une série de massacres attribués à l’ADF a fait plus au moins 400 morts en Ville et Territoire de Beni. Les victimes dont les enfants et les adultes (hommes et femmes) confondus, ont été tués à l’arme blanche et parfois décapitées. Cette situation qui parait chronique comme une maladie incurable risque d’affecter le processus électoral en Beni.

Depuis janvier 2014, l’armée congolaise et la Monusco ont lancés une série d’attaques qui ont fait affaiblis l’ADF. Aujourd’hui, après une année et 3 mois d’attaques contre ce groupe rebelle, la CRDH n’arrive pas à comprendre comment l’ADF conserve encore une capacité de nuisance de plus haut niveau pourtant affaibli par les Opérations militaires.

En observant la situation sécuritaire dans la zone pour le moment, on réalise qu’il y a encore beaucoup à faire. La résistance de carnages fait l’objet de plusieurs questions car ; c’est comme s’il y a une complicité interne car ces gens viennent et commettent leur forfait et les forces armées n’arrivent pas à le retrouver. On finit par se demander s’il n’y a pas certains complices qui les hébergent. Tout en mettant en garde tous les pécheurs en eau trouble, la CRDH estime que ces carnages sont de véritables épines dans le processus électoral qui risque d’affecter négativement la zone pendant la période cruciale des élections.

Vu ce qui précède ;

La CRDH prie au chef de l’Etat congolais ; au gouvernement congolais ; aux députés et sénateurs ; au gouverneur de la Province du Nord-Kivu ; aux services de sécurités et aux Nations Unies ici représentées par la Monusco, de s’employer très rapidement dans la pacification de Beni Ville et Territoire pour permettre aux populations de cette zone d’entrer dans la période électorale tout en étant dans un environnement pacifié.

Fait à Oicha, le 27/03/2015

Pour l’ONGDH/CRDH Coordination Nationale

Jean Paul Paluku Ngahangondi, Président National

 

Contact

Tel : (+243) 994366526, 816543533,997706782, 892766788,998954988

E-mail: crdhoicha@gmail.com, ngahangondijp@gmail.com27

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*