Dernière mise à jour le 18/12/2018
Logo sauti ya congo

Denis Mukwege, l’homme qui répare les femmes, dénonce le pouvoir en RDC

Publié le : 7 December, 2018 à 13 h 38 min


Travailler sans relâche et ne jamais se résigner à l’horreur. Le Dr Denis Mukwege, prix Nobel de la Paix 2018, “répare” depuis des années les femmes violées victimes des guerres oubliées dans l’est de la République démocratique du Congo.

En cette année 2018, cruciale pour la RDC qui se prépare à tourner une page de son histoire, les jurés du prix Nobel ont aussi récompensé une voix parmi les plus sévères envers le régime du président Joseph Kabila, davantage entendue à l’étranger que dans son pays. “L’homme cesse d’être homme lorsqu’il ne sait plus donner l’amour et ne sait plus donner l’espoir aux autres”, déclarait-il en 2015 au personnel de l’hôpital de Panzi qu’il dirige à Bukavu, capitale de la province du Sud-Kivu.

Âgé de 63 ans, marié et père de cinq enfants, le Dr Mukwege aurait pu rester en France après ses études à Angers (centre-ouest). Il a fait le choix de retourner dans son pays et d’y rester aux heures les plus sombres. Par son combat pour la dignité des femmes du Kivu, il est de fait devenu le porte-parole des millions de civils menacés par les exactions des groupes armés ou des grands délinquants du Kivu, région riche en coltan.

Cliquez ici pour continuer