Dernière mise à jour le 21/11/2018
Logo sauti ya congo

Initiez une enquête sur la mort en détention de l’honorable Kenda Kenda

Publié le : 23 November, 2015 à 11 h 37 min


 

Une vue aérienne de la ville de Goma, 26/06/2009.

Goma, 21 Septembre 2015

Il est urgent d’initier une enquête sérieuse, prompte, impartiale et indépendante sur la mort en détention de l’honorable N’ZCHAN’ZCHU KENDAKENDA Valérien

Le CIDDHOPE appelle les autorités judiciaires nationales, le bureau de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu à enquêter sérieusement sur les agissements de l’Auditeur Supérieur près la Cour Militaire Opérationnelle du Nord-Kivu, les services de sécurité et les autorités politico administratives du Nord-Kivu en rapport avec leur rôle joué dans le décès de l’honorable Kenda Kenda.

Les informations en possession du CIDDHOPE suggèrent que l’infortuné est décédé car les autorités citées ci-haut lui ont dénié ses droits en violations des obligations légales, constitutionnelles et internationales de la RDC en matière des droits de l’homme.

Le CIDDHOPE condamne avec la dernière énergie l’acharnement dont a été victime le feu Honorable Kenda Kenda. En effet, des suites du refus catégorique des autorités citées ci-haut  à accorder la sortie à l’élu  de la ville de Goma pour des soins appropriés dans d’autres hôpitaux mieux spécialisés en RDC comme à l’étranger vient de causer l’irréparable ; la mort de l’honorable. Force est de noter que les autorités citées ci-dessus ont maintenu l’honorable Kenda Kenda au Centre Médical la Frontière au Quartier Katindo de Goma contre sa persistante demande d’être autorisé à quitter le pays pour des soins appropriés. Les circonstances de la mort de l’honorable doivent être bien élucidées en ceci que par-dessus le refus de l’évacuation médicale, l’Honorable Kenda Kenda vient de rendre l’âme dans une structure médicale qui appartiendrait, selon les sources du CIDDHOPE, à un agent de services de sécurité ; ANR.

A la lecture de cette situation, le CIDDHOPE recommande :

Au Ministre national de Justice de :

  • Ordonner des actions judicaires contre les autorités politiques, judicaires et sécuritaires impliquées dans la cause sous examen dans cet évènement malheureux qui vient de conduire à la mort décriée les dans ce document car le lieu de détention n’est pas synonyme de mouroir mais un centre de rééducation,
  • Eriger des structures médicales bien équipées en matériels, médicaments et en ressources humaines appropriés pour les personnes en détention.

A l’auditeur Militaire du Nord-Kivu de :

  •  Respecter les prescrits des textes internes et internationaux relatifs aux droits des personnes détenues ;
  • Remettre la dépouille mortelle à la famille après toutes les procédures instituées par la loi pour des obsèques dignes du rang du défunt.

Aux populations civiles et à la famille de :

  • Recevoir les condoléances les plus émues du CIDDHOPE qui a fait du respect des Droits Humains son cheval de batail ;
  • Agir avec retenue et manifester son mécontentement par les voies reconnues par la loi et non par la violence et les injures publiques ;

Faire confiance aux institutions de la République et leur exiger la transparence et la redevabilité dans ce dossier.

 

Pour le CIDDHOPE,

Judith M’PINDA

Me Dellyco Mbambu NYAMWAMI