Dernière mise à jour le 12/12/2018
Logo sauti ya congo

Nouveau Carnage en Territoire de Beni

Publié le : 22 November, 2014 à 10 h 38 min


Convention pour le Respect des Droits de l’Homme, Coordination National a Oicha (CRDHOICHA)

Des graves violations des droits de l’homme continuent à se commettre à Beni plus précisément à OICHA dans les villages de  TEPIYOMBA et KINYAMUSEGHE-VEMBA, plus de 50 morts est le bilan de ces tueries. Les autorités ainsi que la MONUSCO ne sont pas encore arrivés à mettre fin à cette série des massacres qui met toute la population dans une psychose et une désolation sans précédents.

Ça fait la chair de poule, ce nouveau carnage enregistré entre 15h et 19h heure locale de Jeudi Novembre courant.

En effet, les présumés ADF ont investis le village de TEPIYOMBA et KINYAMUSEGHE-VEMBA, logeant la rivière ANZUMA, en environs 12km à Est de Mavivi, en Groupement de Batangi – Mbau, dans le Secteur de Beni – Mbau, en cheval avec le parc de Virunga.

Les assaillants, vêtus en uniforme militaire de l’armé FAC, ancienne armée congolaise du feu Laurent Désiré Kabila, ont pris d’assaut les villages, simulant une présence FARDC pour détourner l’attention de la population civile.

Selon les survivants que nous avons rencontrés, c’est entre 50 et 80 personnes  qui ont été  exécutés par armes blanches jusqu’aux environs de 19h, le soir du Jeudi dernier.

L’un des survivants dont la mère, les frères et les sœurs ont été exécutés, Monsieur KASEREKA KITOBI AMOS (20 ans), nous a affirmé avoir vu plus de 50 cadavres. Lui et d’autres témoins ont déclaré que chez le chef de village de KINYAMUSEGHE – VEMBA, Monsieur KAROSE, « une trentaine des personnes qui sirotaient leurs verres dont le chef de village ont été égorgées à la machette ». Les tueurs avaient rejoint les habitants chez le chef de village autour de 13h et avaient bu avec eux se faisant passer pour des militaires FARDC avant de changer de face plus tard.

Parmi les cibles, les civiles qui revenaient de leurs champs en direction de la Localité de Mavivi, les habitants de TEPIOMBA et KINYAMUSEGHE – VEMBA, qui se trouvaient sur place ou revenaient du marché de MAVIVI pour leurs domiciles.

Avant de s’en aller, les assaillants ont emporté des chèvres, des poules, la récolte des Cacao et des tronçonneuses.

La CONVENTION POUR LE RESPECT DES DROITS DE L’HOMME, Coordination Nationale estime que s’est un crime de trop contre la population civile et considère qu’il s’agit d’un génocide organisé pour exterminer la population de la Ville et Territoire de Beni.

Elle appelle le Gouvernement Congolais et les Nations Unies ici représentés par la MONUSCO, a agir dans l’urgence car on est en train de s’acheminer vers l’extermination de la population civile. Ce génocide qui est en pleine exécution doit subir des mesures qui s’imposent de la part du Gouvernement Congolais et les Nations Unies.

Ainsi fait à Oicha, le 22/11/2014

Jean Paul PALUKU, coordinateur.

Tél:  (+243) 994366526, 816543533,997706782, 852189766,998954988

E-mail : crdhoicha@gmail.com, ngahangondijp@gmail.com