Dernière mise à jour le 12/12/2018
Logo sauti ya congo

RD Congo : Le procès pour viols massifs est crucial pour la justice

Publié le : 30 November, 2018 à 6 h 04 min


Il faut garantir à Ntabo Ntaberi Sheka un procès équitable et assurer la sécurité des participants dans cette affaire cruciale

(Goma) – Le procès d’un chef de milice pour viols massifs et autres crimes graves est crucial pour la justice en République démocratique du Congo, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui. Ntabo Ntaberi Shekafait l’objet de poursuites pour crimes contre l’humanité, crimes de guerre, terrorisme et des chefs d’accusation connexes dans un procès qui a commencé le 27 novembre 2018 dans la ville de Goma, située dans l’est de la RD Congo.

Les autorités judiciaires congolaises, avec le soutien de la mission des Nations Unies pour le maintien de la paix en RD Congo (MONUSCO), devraient s’assurer que la justice est rendue de manière équitable, fiable et impartiale, et offrir aux victimes des réparations significatives. Les autorités devraient également prendre des mesures rigoureuses pour assurer la sécurité des victimes, des témoins, des accusés et des autres personnes impliquées dans la procédure.

« Le procès de Sheka marque un moment important pour la justice pour les milliers de victimes de viol et d’autres crimes atroces commis dans l’est de la RD Congo », a déclaré Ida Sawyer, directrice adjointe de la division Afrique de Human Rights Watch. « Garantir un procès équitable aux personnes accusées des crimes les plus graves est une étape cruciale pour mettre fin aux cycles de violence et d’impunité qui sévissent dans la région depuis plus de deux décennies.»

Cliquez ici pour continuer