Dernière mise à jour le 07/12/2018
Logo sauti ya congo

RDC : 24 Avril 2016, déroulement pacifique des manifestations à Kinshasa, répression à Lubumbashi

Publié le : 25 April, 2016 à 19 h 41 min


(Kinshasa, le 25 avril 2016) – Au lendemain de la célébration du vingt-sixième anniversaire de l’avènement du multipartisme proclamé le 24 avril 1990 par le Président Maréchal Mobutu Sese Seko, la Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) salue le déroulement pacifique, à Kinshasa dimanche 24 avril 2016, de la manifestation de l’opposition politique et celle de la Majorité Présidentielle, plate-forme soutenant le Président Joseph Kabila.

Organisé sur l’avenue de l’Enseignement à Kinshasa, le rassemblement de la Dynamique de l’opposition a drainé des milliers de militants, personnalités et cadres de l’opposition politique acquis au changement et à l’alternance politique en 2016.

D’aucuns ont craint que le bras de fer ayant opposé les autorités provinciales à la Dynamique de l’opposition politique autour de la délocalisation par celle-ci de son rassemblement vers un endroit fermé comme exigé par les autorités provinciales pouvait déboucher sur une répression brutale dudit rassemblement.

De même, la VSV salue également le déroulement pacifique, à quelques kilomètres de l’Enseignement précisément à l’Echangeur de Limeté, de la manifestation commémorative du vingt-sixième anniversaire de l’avènement du multipartisme organisée pacifiquement par la Majorité Présidentielle.

La VSV salue la tolérance tant recherchée et souhaitée dont ont fait montre les autorités provinciales de Kinshasa ainsi que le comportement combien responsable des forces de l’ordre qui ont prouvé, cette fois ci, qu’elles sont au service de la nation et non des individus.

Cependant, la VSV dénonce fermement la répression et dispersion brutale de la manifestation pacifique commémorative organisée par l’opposition politique à Lubumbashi, province du Haut Katanga.

Pour cette partie de la RDCongo, la VSV exhorte les autorités rdcongolaises nationales et provinciales à faire preuve de tolérance vis-à-vis des adversaires politiques surtout vis-à-vis de ceux ayant quitté la Majorité Présidentielle. La VSV invite les autorités rdcongolaises en général et le Président de la République en particulier à contribuer positivement à la décrispation du climat politique en RDCongo en ce moment précis où l’on parle du dialogue national inclusif.

Ladite décrispation politique doit entre autres passer par la fin de la terreur qui règne à Lubumbashi, les intimidations, interpellations, enlèvements et arrestations sous divers prétextes  ainsi que la libération des détenus et prisonniers politiques et d’opinion dont le nombre ne fait qu’accroître chaque jour.

SYC

 

Ci – Joint :  COMMUNIQUE DE PRESSE N° 012 2016