RDC : AFEJUCO dénonce l’appel du vice-gouverneur de Maniema à voter pour Joseph Kabila

Maniema, le 21 mai 2018 – L’Association des Femmes Juristes Congolaises Représentation du Maniema (AFEJUCO/MMA) s’est indigné de certains propos de la récente déclaration du vice-gouverneur de la province faisant l’intérim du gouverneur du Maniema, Jérôme BIKENGE MUSIMBI devant les militants de la Majorité Présidentielle.

Lors de son discours le 15 mai 2018 à l’occasion de son retour de Kinshasa, il a annoncé officiellement la candidature de Joseph Kabila à la présidentielle de 2018, en invitant la population de pouvoir le voter massivement et à 100%,  alors que la Majorité Présidentielle n’a jamais donné officiellement sa position.

La Constitution de la République Démocratique du Congo du 18 février 2006, tel que révisé en 2011 stipule à son article 70 alinéa 1er que le “Président de la République est élu au suffrage universel direct pour un mandat de 5 ans  renouvelable une seule fois”.

Cependant selon la déclaration du gouverneur ai, constate l’AFEJUCO, c’est comme si le président de la République n’a pas encore épuisé ses deux mandats alors qu’en réalité les deux mandats du président de la République avaient pris fin le 19 décembre 2016.

“Nous déplorons cette situation des propos qui violent les dispositions constitutionnelles”, a – t – elle précisé.

D’après cette organisation de la société civile, le vice-gouverneur a dit qu’il veut que la population du Maniema puisse encore voter Joseph Kabila. C’est vraiment de la propagande pure et simple puisqu’anticipant la période de campagne mentionnée dans le calendrier électoral.

“Nous recommandons à la commission électorale Indépendante (CENI)  et le Conseil Supérieur de l’Audio Visuel et de la Communication (CSAC) de pouvoir régler cette situation en  menant des actions concrètes  pour que pareil propos ne soient plus répétés avant la campagne électorale”, conclut l’AFEJUCO.

SYC

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*