Dernière mise à jour le 10/12/2018
Logo sauti ya congo

RDC : CNRJ condamne les braquages et appelle les autorités à mieux protéger les populations de Masisi

Publié le : 29 June, 2018 à 11 h 27 min


Goma, le 29 Juin 2018 – Le CNRJ-RDC est consterné par la répétition de cas de braquage sur les différentes routes du Nord-Kivu en général et celles du territoire de Masisi en particulier, et regrette que rien ne soit entrepris par les autorités afin de mettre un terme à ce système qui empêche de plus en plus la libre circulation des personnes et des leurs biens.

Au moins deux ONG internationales ont été victimes du braquage en pleine mission dans le territoire de Masisi au cours de ce mois de juin. Il s’agit de MSF-Belgique, en date du 12 juin sur la route Loashi-Nyabiondo, et WHH/AAA (Welthungerhilfe/Agro Action Allemande), en date du 28 juin 2018 à Kimoka, plus ou moins 3 km de Sake.

Sur la route entre Kitshanga et Mweso, le CNRJ enregistre chaque semaine plusieurs cas de braquage notamment à Tebero, Rugarama et Karton.

« Nous étions à une distance de moins de 500m de Kitshanga, lorsque 4 hommes armés, ont arrêté le conducteur de notre moto, ils nous ont ensuite forcé de leur donner tout ce dont nous possédions, ils nous ont dépouillé de tout nos biens, puis ils ont dit au conducteur moto de continuer le voyage, depuis ce jour là, je suis devenu misérable », a déclaré à CRJ-RDC, un homme de 48 ans.

Les autorités tant administratives que sécuritaires devraient tout faire pour assurer aux populations la sécurité nécessaire afin que celles-ci puissent circuler librement à l’intérieur du pays.

D’après le président de cette structure, Jean Claude Buuma Mishiki, « les autorités devraient également traduire les auteurs du phénomène braquage devant la justice afin qu’ils répondent de leurs actes».

SYC