RDC : « Compte à Rebours » dénonce l’enlèvement de ses trois membres et autres activistes à Kinshasa

(Kinshasa, le 29 décembre 2016) – Le Compte à Rebours (C.A.R en sigle) est profondément affligé par la disparition de son Coordonnateur Maître Chris SHEMATSI, ses collaborateurs Samuel BOSASELE et John NGANDU ainsi que d’autres activistes dont Carbone BENI, membre actif du collectif FILIMBI, tous enlevés le 13 décembre à 12h00, devant le Centre Interdiocésain de Kinshasa.

Dans un communiqué officiel, il exige la lumière sur cette affaire et condamne farouchement ce rapt au moment où toutes les forces politiques du pays discutent autour d’une table sur les questions vitales de la Nation ;  particulièrement l’aération de la sphère politique.

« Le CAR invite les auteurs de cet acte infâme, au respect de la Constitution Congolaise et des dispositions internationales de Droits de l’Homme qui garantissent le respect des droits fondamentaux, des libertés individuelles et collectives. Cette période doit être une opportunité pour le pouvoir congolais d’ouvrer pour la paix et la concorde nationale en libérant ces compatriotes détenus injustement », indique le communiqué.

Par ailleurs, le CAR remercie fraternellement, le Cardinal Laurent MONSENGWO PASINYA pour sa particulière attention et son soutien indéfectible à la cause noble défendue par les mouvements citoyens.

Selon la Coordonnatrice adjointe, Merveille H-Gozo, le CAR appelle la population à une vigilance accrue face à l’asservissement auquel elle fait  face et réitère son engagement à tous ceux qui œuvrent pour la démocratie et le développement en République Démocratique du Congo.

SYC     

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*