RDC : des militants de l’UDPS/Tshisekedi empêchés de se réunir devant le siège de leur parti à Lubumbashi

Lubumbashi, le 11 juillet 2018 – Des militants de l’UDPS Tshisekedi ont été empêchés de se réunir devant le siège de leur parti politique mardi 10 juillet 2018 à Lubumbashi. Ils ont été brutalisés alors qu’ils s’apprêtaient à accompagner leurs candidats au Bureau de réception et de traitement des candidatures (BRTC), afin de déposer leurs candidatures aux législatives provinciales.

« Nos ‘combattants’ étaient mobilisés au niveau de la permanence pour accompagner nos dossiers à la CENI. A notre grande surprise, nous avons vu des véhicules 4X4 de la police qui sont arrivés et disperser nos militants », a expliqué le président de la ligue des jeunes de l’UDPS/Lubumbashi, Dany Kabongo.

D’après la même source citée par Radio Okapi, le bilan fait état de deux militants grièvement blessés par baïonnette, trois arrestations et deux minibus qui attendaient les militants pour les amener au BRTC saisis par la police.

Pour sa part, le commissaire provincial de la police dans le Haut-Katanga affirme que ces militants ont troublé l’ordre public en barricadant l’avenue Mwepu, en lançant des pierres sur la police.

D’aucuns estiment que cette raison n’est pas convaincante tant que les militants ont été, avant tout, empêchés de se réunir devant leur directoire. Alors que les militants d’autres partis politiques n’ont pas été interdits de se rassembler et d’accompagner leurs candidats.

Des activistes des droits de l’homme de cette province ont dénoncé cette intolérance politique et répression brutale tendant à réduire l’expression des libertés publiques à la veille des élections.

SYC

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*