RDC : Des ONGDH Kasaï Central plaident  pour un ajout de kits  d’enrôlement des électeurs pour prévenir les débordements

(Kananga, le 21 Octobre 2017) – Des ONGDH du Kasaï Central ont plaidé pour un ajout de kits d’enrôlement des électeurs dans le centre d’inscription pour faciliter les opérations, gagné du temps, et prévenir les incidents liés aux débordements. 

En effet, la révision du fichier électoral en R.D.Congo a débuté depuis l’an passé. Le Kasaï Central est la dernière province qui reçoit les opérations à cause de multiples enjeux sécuritaires et politiques. Cependant, son déroulement actuel fait l’objet de pression pour les autorités de la CENI, et d’empressement pour la population qui a longtemps attendu de pouvoir se procurer d’une carte d’électeur.

D’après le Président de l’Association Congolaise pour les Droits de l’Homme, le déroulement de ces opérations est entaché de beaucoup d’irrégularités qui risquent de compromettre l’issue de l’enrôlement et continuer à repousser les élections tant voulues et attendues par toute la Nation, alors qu’il y a moyen de prévenir à ces aléas.

Un mois après le début des opérations, l’enrôlement des électeurs à Kananga donne l’impression d’avoir commencé il y a seulement 24 heures. Les débordements sont visibles dans presque tous les centres, et le nombre de personnes qui veulent obtenir la carte d’électeur est de plus en plus croissant, pendant que de pannes techniques et l’insuffisance de matériel se posent dans certains centres. A cela s’ajoute  l’insatisfaction des agents électoraux qui, depuis le début des opérations, n’ont pas encore touché leurs salaires.

Toute ses irrégularités mérite d’être revue et corrigé par la CENI qui en est responsable. Car, soutiennent ces ONGDH, si réellement la CENI veut organiser les élections dans ce pays le facteur temps pouvait être son premier champs de bataille. Comme le Kasaï Central est la dernière province qui reçoit les opérations d’enrôlement, un mois pouvait suffire pour enrôler tous les électeurs grâce à la multiplicité de kits d’enrôlement  dans chaque centre d’inscription.

Elles recommandent aussi à la CENI de désintéresser les agents électoraux de leurs primes et salaires sans oublier les arriérés qu’ils ont déjà enregistrés.

SYC

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*