RDC : la société civile dénonce la dispersion d’une marche pacifique à Uvira (Sud-Kivu)

Bukavu, le 7 juillet 2018 – La Nouvelle société civile congolaise a dénoncé fermement la dispersion par la police d’une marche pacifique jeudi 5 juillet 2018 à Uvira pour interpeller le gouvernement central à se pencher sur la question d’insécurité à Bijombo en provice du Sud-Kivu.

D’après des sources locales, les organisateurs et les participants à cette marche ont été encerclé par des éléments de la police nationale congolaise avant même le début de la manifestation au niveau de l’avenue Mulongwe.

« Il y a un véhicule de la police qui était derrière nous pour nous disperser. On a eu des échanges avec un capitaine de la police qui dirigeait l’opération. Il n’a pas voulu nous comprendre. Nous nous sommes retirés. Nous allons mettre en place de nouvelles stratégies. Nous sommes en train de réfléchir sur les mécanismes à mettre en place pour amener l’autorité à résoudre le dossier de Bijombo », a indiqué le coordonnateur de la nouvelle société civile congolaise à Uvira, Claude Misare.

Pour sa part, l’administrateur du territoire d’Uvira, Rachidi Alexi Kasangala cité par Radio Okapi, a indiqué que le contexte actuel d’une zone opérationnelle militaire ne permet pas ce genre de manifestation publique.

Qu’à cela ne tienne, la situation sécuritaire reste préoccupante dans les Hauts-plateaux de Bijombo. Les affrontements à caractère intercommunautaires opposent deux groupes armés locaux depuis trois semaines.  Et plusieurs dizaines de milliers de personnes ayant déserté leurs villages ne sont toujours pas assistés.

SYC

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*