Dernière mise à jour le 10/12/2018
Logo sauti ya congo

RDC : Plaidoyer pour l’amélioration des conditions de vies des détenus et leur prise en charge médicale à Maniema

Publié le : 6 July, 2017 à 15 h 30 min


Kindu, le 06 Juillet 2017 – L’Association des Femmes Juristes Congolaises (AFEJUCO) à Maniema dénonce le cas de décès du aux refus de transmettre les médicaments apportés à un détenu par sa famille au motif qu’ils seraient périmés alors que le service médical minimum de la prison centrale de Kindu n’a apporté aucun soins nécessaire à ce détenu.

En effet, le détenu âgé de 25 ans révolus a été accusé de viol et condamné pour 5 ans à la prison centrale de Kindu est décédé le 6 juin 2017 souffrant de la malaria qui s’est manifestée par des fortes fièvres. Cette situation déplorable s’est produit dans un contexte où le service médical de cette prison est quasi inexistant comme c’est le cas dans tous les autres centres pénitenciers de la province du Maniema. Sans oublier que la procédure pour sortir de la prison un détenu pour les soins appropriés est trop lourde.

L’AFEJUCO condamne avec la dernière énergie cette attitude des autorités provinciales, judiciaires et administratives de la province du Maniema qui occasionne mort d’homme suite aux mauvaises conditions de vie de détenus en général et à une mauvaise prise en charge médicale dont ils sont victimes en particulier.

Au regard de l’article 47 de la Constitution qui dispose que le droit à la santé et à la sécurité alimentaire est garanti, l’Association des Femmes Juristes Congolaises recommande aux autorités provinciales, judiciaires et administratives de la province du Maniema de veiller, chacun en ce qui le concerne, sur leurs responsabilités quant à l’accès aux soins de santé de détenus pour éviter mort d’hommes.

SYC