RDC : REFEDEF appelle à des enquêtes sérieuses sur l’activisme de Kamuina Nsapu à Dibaya !

Le Réseau de femme pour la promotion de droit de l’enfant et de la femme (REFEDEF) a condamné la nouvelle attaque de présumes miliciens Kamuina Nsapu dans le territoire de Dibaya le 9 mai 2018. Cette organisation des droits de l’homme recommande au gouvernement congolais et le service judiciaire de pouvoir d’ouvrir des enquêtes sérieuse sur l’activisme de cette milice dans ce territoire, en établissant la responsabilité pour chaque cas. Ce qui pourra consoler les victimes. 

Le village Mulombela, groupement de Bena Balala, secteur de Dibataie en territoire de Dibaya, dans la province du Kasaï Centrale, situé à plus de 75 km Sud Est de la ville de Kananga, il a été rapporté la décapitation de huit membres d’une même famille parmi le quelle figurait le frère du chef du village Ntambue Tshintanku. Cependant, les mobiles de ces actes demeurent jusque-là inconnus.

“Le gouvernement devait renforcer la sécurité, le dialogue ainsi que les poursuites judiciaire dans ce milieu. Car, ce dans ce territoire que le mouvement Kamuina Nsapu a vu le jour il y a des années. Aujourd’hui, la pacification de la province est faite par une frange de la milice de ce coin et les mécontents continue à semer de la terreur et désolation dans la population pourtant ils sont identifiables même par leurs noms, village et appartenance ethnique”, rapporte le REFEDEF dans un communiqué publié le 17 mai à Kananga.

Pour l’attaque du 31 avril au 01 mai 2018, les services de sécurité ont mis la main sur certain présumes trainés devant la justice en flagrance et dont le verdict venait de tomber.

SYC

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*