Dernière mise à jour le 07/12/2018
Logo sauti ya congo

RDC : REFEDEF déplore la montée de l’insécurité urbaine dans la ville de Kananga

Publié le : 22 July, 2018 à 11 h 52 min


Kananga, le 22 juillet 2018 – Les organisations du droit de l’homme, du réseau des femmes pour la protection des droits des enfants et de la femme (REFEDEF), de la province du Kasaï – Centre-ville de Kananga.

Jusqu’au 17 juillet 2018, environ 31 La commission de ces actes s’accompagne de meurtres, de blessures graves et de violences sur les femmes et les jeunes filles.

D’après les familles visitées par le REFEDEF, ces criminels s’opposent avec beaucoup de terreur, au nombre de 10 à 20 éléments, en militaire ou policier, parlant soit la langue locale, soit encore le swahili.) maison et promettent même pour certains .

C’est ce qui s’est passé entre les victimes, indique le REFEDEF, c’est de voir l’Autorité urbaine appuyée par le chef de l’Exécutif provincial, appelez la population à ne pas vouloir avec les services de l’ordre en dénonçant tout mouvement suspect dans leur milieu mais aussi à prendre en charge à se défendre.

“Pourtant, ce n’est pas encore devenu légitime, il s’appelait des notions concises et passait devant les armes. Comment un civil, est-il autorisé à porter des armes, peut-il même se défendre? La décision du commissaire principal de la police a déclaré déserteur et 150 policiers sans être désarmés, ajoute un communiqué officiel.

Le REFEDE a également été engagé par les structures et les rendez-vous toujours manquants, par la suite, promis par le secrétariat du secrétariat qu’une solution était envisageable. Les militaires du secteur opérationnel ont été transférés de leurs soldes de plus de deux mois. Des chefs des miliciens ayant sévis la province par des meurtres indéfinis sont gratifiés par l’autorité du nom de la paix et retournés dans leur village en triomphe.

Face à la situation de cette inquiétante, le REFEDE a suggéré aux AUTORITES Provinciales et Urbaines de ne pas de temps pour agir encore Perdre d’PAUVRES les Moins Appeler voiture, solution la au de la dépaysingan paiement de militaire, vista Dans Une et d » retraite examen .

Les autorités militaires et les policiers qui se sont rendus coupables de meurtres ont été déclarés «déserteurs» et ont été rendus coupables d’un crime ou d’un crime commis par la justice. Car, l’impunité ne peut jamais jamais favoriser la promotion de la paix; et l’accessibilité à une justice équitable améliorer les conditions de la vie des individus , ajoute le communiqué.

Par ailleurs, le REFEDEF invite les victimes d’actes divers à prendre des actions devant la justice et auprès de l’ONG de défendre leurs droits pour un accompagnement avéré.

SYC